Chapitre 2

P8

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

16 commentaires

Arkash a dit :

L'eau qui monte?

Magnifiques couleurs dorées!!!!

19 mars 2010

Un visiteur ("R") a dit :

Fun, le toit qui sort de l'eau. Ca fait flipper.

Ils ont tous l'air de deprimer…

19 mars 2010

reno a dit :

j'avais pas vu le toit :/

19 mars 2010

Marlene a dit :

Arkash : je vais répondre en deux parties :-) - pour l'eau : c'est effectivement surprenant. Selon toute loi, elle devrait baisser au contraire après une telle catastrophe. Cependant, tu as dû aussi remarquer que la végétation était particulièrement abondante (les arbres ont une croissance très rapide qui défie les lois de la nature en particulier) et le soleil bien bien soutenu. On essaie de mettre en place un système qui reposerait sur un dérèglement de la nature. Le postulat serait que cette dernière développe “naturellement” son propre système d'autodéfense. On ne sait pas encore si cette idée peut fonctionner comme on l'entend. Les planches postées sur le web visent surtout à cela, tester ce type d'idées et construire une histoire la plus solide possible. Une autre façon de dire les choses serait qu'en gros, tu fais “à ton insu” parti d'un groupe témoin pour tester cette BD :-)

-pour les couleurs dorées : je suis d'accord, elles sont très belles et j'aime aussi beaucoup cette gamme proposée par Antonin. J'aime le contraste qu'offrent les troncs d'arbres en particulier. Je crois, après discussion avec lui, qu'il souhaite, dans une version plus aboutie de ce projet, travailler davantage les décors et notamment tout ce qui a trait à la végétation (ainsi qu'à l'architecture dans d'autres planches). Il le confirmera/infirmera s'il passe par là.

20 mars 2010

Marlene a dit :

R et Reno : oui, l'eau est montée très très haut. Il s'agit effectivement de conditions de vie à l'apparence paradisiaque. Une sorte d'utopie qui peut prendre naissance à la chute d'un monde. D'où cette envie réelle de mettre l'emphase sur les petits plaisirs de vie dans la majorité des planches. Cependant, des détails comme ici le toit de la cabane de pêcheur qui dépasse permettent aussi d'instaurer un climat plus oppressant et de poser question. Les personnages reposent les bases d'une société à la suite d'une catastrophe. On ne sait d'une part rien d'eux à ce moment là de l'histoire, ni des traumatismes engendrés par une telle situation, ni de la façon dont ils peuvent vivre et survivre “ensemble”. D'autre part, la Nature devient un personnage en elle même, d'où cette envie de la rendre plus omniprésente voire menaçante. La frontière entre utopie et dystopie n'est jamais très étanche en fait.

Pour ce qui est de déprimer, cela tient encore à la mise en place des relations entre les personnages qui va se construire peu à peu. En l'occurrence, je crois que les personnages ont à ce moment précis, un petit coup de mou :-) Reconstruire une société à base de plaisirs simples en se laissant vivre mais sans avoir aucun but, projet n'est pas forcément aussi évident que ça, voire peut-être pas inhérent à toute nature humaine. La suite de cette partie devrait cependant remotiver au moins l'un d'eux :-)

20 mars 2010

Un visiteur ("R") a dit :

Eh ben… Merci pour ces reponses Marlene. C'est tres interessant…

20 mars 2010

Monsieurto a dit :

Ah ben je crois que Marlène a parfaitement répondu à tout, tu t'es bien réappropriée l'histoire :)

Reste à voir si on va pouvoir bâtir un truc solide là dessus, mais j'ai confiance :)

20 mars 2010

Aurelien_Jousse a dit :

Elle est belle cette planche !!!!!

21 mars 2010

Monsieurto a dit :

Oui merci, d'autant plus que c'est la première en collaboration avec Marlène :)

22 mars 2010

Marlene a dit :

Oui merci, d'autant plus que c'est la première en collaboration avec Monsieur To :-[]

22 mars 2010

Monsieurto a dit :

Tu simules ou t'es réellement couille 'o' ?

22 mars 2010

Marlene a dit :

Je ne simule jamais c'est un grand principe de vie :-[]

22 mars 2010

Monsieurto a dit :

Je me demande qu'est-ce que je suis allé m'embourber dans cette collaboration avec une couille pareille. T'en as fait un art de vivre, s'pas possible 'o'

22 mars 2010

Un visiteur (Link3r) a dit :

J'aime bien cet univers, ça me rappelle une nouvelle que j'avais écrite il y a longtemps… ça se passait quinze ans après la fin du monde, et les survivants s'étaient installés à Paris et reprenaient leur petite vie tranquille en communauté.

Dois-je en déduire que vous en ferez un projet "complet (une BD peut être?)

Link3r

26 avril 2010

Monsieurto a dit :

Oui, ça commence de la même façon, mais dès les planches suivantes ça va vite changer, fichue nature humaine :)

On compte porter ce projet jusque chez les éditeurs oui :)

5 mai 2010

jean-yves a dit :

Très beau ! Très très beau (ça vaut aussi pour les pages précédentes) !!

Cette ambiance coucher de soleil (je parle de la lumière, pas de la déprime) est très bien rendue.

3 août 2010

Poster un commentaire :